English French Portuguese_portugal Spanish

SOMAGEC GE

LE FRUIT DE LA RENCONTRE DE DEUX AFRICANISTES


Dans le cadre de la coopération SUD-SUD, Mr. Roger SAHYOUN, ingénieur en génie civil, diplômé de l'ESTP et Mr. Hassan Khalil HACHEM, architecte, DPLG ont développé, ensemble, leurs relations privilégiées avec le continent Africain.

En Effet, le projet SOMAGEC GE est emblématique de ce qui peut permettre à l'Afrique de se développer au travers de ses hommes et de ses sociétés, car aujourd'hui, de nombreux pays Africains ont besoin de technologie et d'infrastructures, qui coûtent trop chères, lorsqu'elles sont fournies par les pays Européens, bien souvent ex-colonisateurs.

Le Maroc est aujourd'hui un pays émergent qui possède un savoir faire indéniable et, telle la volonté de Sa MAJESTÉ, LE ROI MOHAMED VI, des entrepreneurs, à cheval entre le Maroc et l'Afrique.

La SOMAGEC, ayant fait ses preuves au Maroc au travers de chantiers d'envergure internationale et de très grandes technicités, tel le port de TANGER MED, Roger SAHYOUN, qui la préside depuis 25 ans, est devenu naturellement l'Ambassadeur Marocain du BTP en Afrique.

Hassan Khalil HACHEM, qui a toujours eu des liens étroits avec le Sénégal et la Guinée Equatoriale, a alors rencontré Roger SAHYOUN, qui travaillait sur le port de Dakar. Le contact entre les deux hommes s'est alors très bien passé et ils ont décidé d'un commun accord, de créer la SOMAGEC GE, Société Equato-Guinéenne, filiale de SOMAGEC Maroc.

Depuis, SOMAGEC GE est devenue un acteur incontournable du développement en Afrique Centrale.

En effet, SOMAGEC GE a collectionné des contrats stratégiques, un peu partout, dans cette région et trois ans après sa création, elle avait déjà signé pour deux (2) milliards d'Euros de grands travaux.

En faisant profiter la Guinée Equatoriale de son savoir faire, la SOMAGEC GE a trouvé des débouchés importants et inespérés, dans ce pays en développement, qui voulait améliorer ses infrastructures. La réalisation effective de ces ouvrages a eu un effet d'entraînement sur l’économie du pays (7% de croissance en 2011).

On parle souvent de façon abstraite des bienfaits de la coopération SUD-SUD. En voici un exemple très concret que l'on peut qualifier ici de "Gagnant-Gagnant" et qu'il est souhaitable, pour l'Afrique de demain, de multiplier.

Le Maroc est devenu le moteur de la coopération SUD-SUD.

 

 

 

 

JSN Sky template designed by JoomlaShine.com